Vous êtes un particulier ? Payez vos factures en ligne

01 83 94 14 94

A faire en avril : scarifier la pelouse

Pour garder une pelouse bien verte au fil des années, il est judicieux de procéder à sa scarification tous les 2 ou 3 ans. L’opération requiert du temps et de l’énergie, mais elle est payante.

La scarification consiste à sortir des pelouses vieillissantes l’herbe morte qui s’accumule à la surface du sol sous le tapis herbeux. Avec le temps, celle-ci forme un feutre épais qui, en maintenant une humidité constante, favorise le développement des maladies et nuit au bon développement du gazon en l’empêchant de se propager.

Commencez par une tonte courte de 3 à 4 cm de hauteur en prenant soin de ramasser l’herbe coupée. Puis, pour procéder à l’opération de scarification proprement dite,  utilisez un râteau spécial, pour les petites surfaces, ou bien, sitôt que la pelouse s’étend sur plus de deux cent mètres carrés, un scarificateur électrique ou thermique. Cette machine qui ressemble à une petite tondeuse entraine un rouleau muni de petites lames qui s’enfoncent de quelques centimètres dans le sol et arrachent le feutre et brisent la croûte terreuse de surface. On ramasse ensuite l’herbe morte avec la tondeuse équipée de son bac de ramassage ou, plus prosaïquement, au râteau à feuilles.

Après la scarification, la pelouse se trouvant clairsemée, le moment est idéal pour lui faire un apport d’engrais qui sera vite assimilé. Profitez-en également pour regarnir les zones mal enherbées avec un semis léger. Recouvrez les graines avec un demi-centimètre de terreau pour favoriser leur levée et les soustraire à l’appétit vorace des oiseaux et des fourmis. S’il vous reste un peu de temps et d’énergie, roulez la pelouse avec un rouleau à gazon afin de faire adhérer l’herbe à la terre et d’encourager ainsi un enracinement complémentaire, gage de vigueur et de résistance.

Date : 06/04/2016